La Journée des travailleurs blessés

Workers' Comp is a right. Injured Workers Day Events
Du Jeudi 31 mai 2018
au Vendredi 1 juin 2018
19 h à 16 h
Facebook
Twitter
Email

Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) est fier de se tenir une fois de plus aux côtés des travailleurs accidentés, de l’Ontario Network of Injured Workers (ONIWG), d’autres syndicats et de l’ensemble du public pour commémorer la Journée des travailleurs blessés, qui aura lieu le 1er juin prochain.

Les activités à Queens Park commenceront le soir d’avant, avec un souper léger, à 19 h, un programme culturel, à 20 h et une veille de nuit.

Les célébrations du 1er juin commenceront par un rassemblement à 11 h sur la pelouse de Queen’s Park. Suivront une marche et une manifestation publique devant les bureaux du ministère du Travail, sur l’avenue University. Une assemblée publique de tous les candidats suivra à 14 h dans l’auditorium de l’OCAD, au 100 de la rue McCaul.

La Journée des travailleurs blessés est une journée dans le cadre de laquelle nous nous réunissons partout dans nos communautés pour rendre hommage aux travailleurs blessés et à leurs familles. Nous nous joignons aux travailleurs blessés et à leurs familles pour rappeler aux politiciens et employeurs inconsidérés que les travailleurs blessés existent. Ils ont de la valeur. Ce sont des membres de nos communautés, des êtres humains, qui méritent dignité et respect. Personne ne part travailler en pensant qu’il se blessera ou rentrera chez lui handicapé pour toujours. Et pourtant, l’incidence des accidents du travail demeure très élevée.

Toute l’année, mais particulièrement le 1er juin, l’effectif du SEFPO se joint à l’ONIWG pour exiger de notre système d’indemnisation des travailleurs blessés qu’il serve les travailleurs de la façon dont il a été conçu pour le faire et n’agisse pas comme un régime d’assurance à bon marché pour des employeurs négligents. Il est temps que notre système d’indemnisation retourne à ses racines et remplisse son mandat de rendre justice aux travailleurs blessés. En nous rassemblant, nous prêtons main-forte à nos nombreuses voix, rappelant aux hommes politiques et aux employeurs que les travailleurs blessés se chiffrent par milliers, et que, malheureusement, leur nombre ne fait qu’augmenter chaque jour. C’est pourquoi le besoin de lois sur la santé et la sécurité intelligentes et applicables demeure.

Nous nous unissons à nos confrères et consœurs blessés et demandons de mettre fin aux pratiques injustes suivantes :

  • Le système actuel de « considérer » un travailleur blessé apte à occuper un emploi quelconque et de couper ensuite ses prestations de la rémunération imaginaire que cet emploi fantôme est considéré offrir.
  • Le recours au diagnostic de professionnels de la santé de la CSPAAT plutôt qu’au diagnostic du médecin traitant, responsable des soins de santé du travailleur blessé.
  • La pratique de refuser des prestations aux travailleurs blessés sur la base d’affections préexistantes.

Le plan soutenu d’éliminer les obligations de la CSPAAT en coupant sur les prestations des travailleurs blessés ou en les leur refusant oblige les travailleurs et leurs familles à vivre dans la pauvreté et à se fier à l’assistance publique. Des travailleurs et leurs familles déjà aux prises avec des blessures débilitantes ne devraient pas être forcés à s’engager dans de longues bagarres, qui durent souvent des années, avec le système de la CSPAAT pour obtenir les prestations qui leur reviennent de droit.

Les employeurs doivent être tenus responsables des accidents du travail. C’est aux employeurs qu’incombe la responsabilité finale de la sécurité du milieu de travail. Les employeurs doivent savoir que les lois sur la santé et la sécurité au travail seront appliquées et qu’ils iront en prison, plutôt que de simplement payer une amende symbolique, lorsqu’un employé se blesse à cause de leur négligence.

Les travailleurs blessés ne devraient pas seulement faire l’objet d’un reportage enfoui dans les dernières pages d’un journal local. Et plus particulièrement à l’heure actuelle, où les syndicats sont régulièrement attaqués et le nombre de travailleurs non syndiqués et précaires ne fait qu’augmenter. Le combat pour rendre justice aux travailleurs blessés est plus urgent que jamais.

Joignez-vous à nous le 1er juin prochain. Vous trouverez plus d’information sur la page Facebook de l’ONIWG, à l’adresse https://www.facebook.com/events/180833029238226/        

Related Events

Du Mardi 2 novembre 2021
au Jeudi 4 novembre 2021
10 h à 15 h
Virtual
Jeudi 4 novembre 2021
All day
Du Vendredi 12 novembre 2021
au Samedi 13 novembre 2021
9 h à 15 h
Du Mardi 16 novembre 2021
au Jeudi 18 novembre 2021
All day