Communiqués bannière

Les libéraux doivent s'en aller, nous dit Smokey

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

Toronto – Le gouvernement libéral de la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne doit s’en aller, nous dit le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario.

« Après deux années de gaffes successives, les libéraux n’ont pas besoin de « rafraîchir leur image », nous dit aujourd’hui Warren (Smokey) Thomas, « ce qu’ils doivent faire, c’est convoquer une élection. »

Le Discours du Trône d’aujourd’hui a pour but d’effacer les nombreuses erreurs commises par les libéraux de la mémoire des membres du public, allant de la privatisation d’Hydro One au scandale du « comptant pour accès » jusqu’à la tentative de fermeture des écoles provinciales pour les enfants qui vivent avec des invalidités, selon Monsieur Thomas.

« Les deux premières années de son mandat, Kathleen Wynne s’est concentrée sur une amourache entre le Parti libéral de l’Ontario et ses bailleurs de fonds », a-t-il dit. « Nous l’avons su la minute qu’elle embauchait un banquier à la retraite pour la conseiller sur la privatisation des biens provinciaux et qu’elle le nommait conseiller économique. »

« L’intérêt primordial de Kathleen Wynne en ce qui concerne les besoins quotidiens des Ontariens est avant tout sa survie politique. »  

Monsieur Thomas a dit qu’il ne s’attend pas à ce que les libéraux changent; la seule chose qui risque de changer, c’est l’enveloppe de leur message.

« Le thème central de ce gouvernement est l’austérité, qui se traduit par la privatisation des biens publics et les coupures acharnées dans les services publics, tels que les soins de santé », a-t-il encore dit. « Ça ne va pas changer. »

Monsieur Thomas sera à Queen’s Park aujourd’hui pour apporter ses commentaires sur le Discours du Trône. Le discours commence à midi et le président du SEFPO s’adressera immédiatement après aux journalistes.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931