SEFPO Avis bannière

Journée nationale de l'enfant : les membres du SEFPO transforment des vies

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a publié la déclaration suivante pour marquer la Journée nationale de l'enfant (20 novembre).


Chers amis,

Il y a de cela vingt-six ans, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Convention relative aux droits de l'enfant. Dans cette convention, « le monde a fait une promesse aux enfants : que nous ferions tout notre possible pour protéger et promouvoir leurs droits de survivre et de se développer, d’apprendre et de s’épanouir, de faire entendre leur voix et d’atteindre leur plein potentiel ».

Le 20 novembre, le SEFPO reconnaît les préposés à la protection de l’enfance, les travailleurs en traitement des enfants et les travailleurs en santé mentale infantile qui consacrent leur vie à améliorer la vie des enfants en Ontario. Leur travail fait de nous une société plus compatissante et bienveillante.

C’est une période de grande incertitude pour les travailleurs au sein du système. Les services aux enfants vulnérables ont fait l’objet d’une attention toute particulière du public en 2016. Une série de rapports indépendants et une enquête du coroner sur la mort de Katelynn Sampson ont obligé le gouvernement à revoir le système de protection de l'enfance et l'ensemble des services résidentiels. 

Cet examen offre au gouvernement l’occasion de réexaminer ses modèles de financement et d’être plus responsable face aux services qu’il offre aux enfants vulnérables. Il n’y a aucune raison pour que les enfants doivent sortir de leur communauté pour recevoir un traitement en santé mentale ou être placé en foyer nourricier loin de leur famille. Il est temps que nous mettions vraiment nos enfants au cœur des soins.

C’est pourquoi nous appuyons la Loi sur le Principe de Katelynn, un nouveau projet de loi visant à reconnaître les enfants comme des individus avec des droits. Si adopté, le projet de loi mettra les enfants au centre de toutes les décisions prises à leur propos, dans les domaines du bien-être, de la justice et de l’éducation.  Le projet de loi d'initiative parlementaire déposé le 2 novembre dernier par Monique Taylor, députée provinciale NPD, est un pas dans la bonne direction.  

Nous ne pouvons aller de l’avant sans la participation des travailleurs, les principaux partenaires des systèmes de soins et de protection de la province. Je tiens à dire à ces membres que votre syndicat apprécie votre travail. Je vous souhaite une excellente journée!

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario