Communiqués bannière

Le SEFPO dépose une requête en accréditation pour représenter le personnel de soutien à temps partiel des collèges

TORONTO – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario a déposé auprès de la Commission des relations de travail de l'Ontario une requête en accréditation en vue de représenter plusieurs milliers de membres du personnel de soutien à temps partiel qui travaillent dans les collèges communautaires de la province.

Le syndicat a déposé aujourd'hui sa requête en accréditation auprès de la Commission, ainsi que plusieurs milliers de cartes syndicales signées.

« À ma connaissance, il s'agit de la plus importante requête en accréditation de l'histoire du Canada », a déclaré Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « Cette requête concerne 24 collèges et plus d'une centaine de campus sur tout le territoire ontarien. »

« Depuis qu'ils ont commencé à faire signer des cartes syndicales en septembre dernier, nos organisateurs ont obtenu l'appui d'employés de bureau, de tuteurs qui soutiennent leurs pairs, de professionnels des technologies de l’information et de travailleurs qui occupent des douzaines d'autres postes et assurent la bonne marche de nos collèges », a-t-il ajouté. « Nous sommes honorés de la confiance qu'ils nous ont accordée. »

Le SEFPO représente déjà plus de 8 300 membres du personnel de soutien à temps plein dans les collèges, mais il y a un nombre encore plus élevé de travailleurs et de travailleuses qui occupent des postes à temps partiel non syndiqués. Conformément aux règles énoncées dans la Loi sur la négociation collective dans les collèges, les membres du personnel à temps plein et à temps partiel doivent faire partie d'unités de négociation distinctes.

« Le SEFPO a ouvert la voie, littéralement, en ce qui concernent les salaires et les conditions de travail du personnel de soutien à temps plein, a indiqué Thomas, mais le personnel à temps partiel des collèges communautaires endure des salaires inférieurs et de moins bonnes conditions de travail depuis bien trop longtemps. »

« La représentation par le SEFPO constitue la première étape en vue de réparer une erreur historique majeure. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas 613 329-1931